Métaphore chimie et traduction

Vous l’avez peut-être lu sur ce site, je suis chimiste de formation. On pourrait croire qu’il n’y a aucun lien entre la chimie et la traduction… et pourtant !

L’autre jour, je suis tombée sur la très belle citation suivante, de la traductrice américaine Margaret Sayers Peden :

« I like to think of the original work as an ice cube. During the process of translation the Cube is melted. While in its liquid state, every molecule changes place; none remains in its original relationship to the others. Then begins the process of forming the work in a second language. Molecules escape, new molecules are poured in to fill in the spaces, but the lines of molding and mending are virtually invisible. The work exists in a second language as a new ice cube- different, but to all appearances the same. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s